Résumé du match de nos séniors Masculins 1

8 octobre 2017 - 22:59

Les apparences sont parfois trompeuses et les pronostics hasardeux. C'est la conclusion que nous pouvons tirer après le match du CSLG contre DAD 21. En effet, nos joueurs, convoqués à 19h ce samedi soir (ce qui permit à Kévin M de commencer l'échauffement aux alentours de 15h30) eurent un long moment de doute quand ils virent arriver l'équipe adverse. Dans leurs tenues noires, ils ressemblaient aux Nazguls du Seigneur des anneaux, et force est de constater que la confiance accumulée durant nos deux premières victoires, diminua rapidement lorsque nous constatâmes qu'ils savaient tous faire des double-pas main gauche (Pour rappel, le dernier à avoir réussi ce genre de mouvement à Saint-Loup est un ambidextre qui pratique aujourd'hui la course à pied, désormais surnommé Forrest Gump).

L'échauffement permit à Paul et Kévin G de faire montre de leurs qualités athlétiques en maltraitant le cercle par des dunks nombreux et fort peu respectueux pour la fierté des quelques individus de notre équipe qui peinent à sauter par dessus une boîte de chaussures.

Au cours d'un speech digne de William Wallace dans Braveheart (pour les incultes en matière cinématographique, je vous conseille fortement ce magnifique film), Mike nous enjoignit à ne pas nous laisser impressionner par l'armada dijonnaise, et à leur montrer un bel exemple du basket agricole pratiqué dans notre chère bourgade depuis des temps immémoriaux.

 

Regonflés comme des ballons de baudruche à l'azote, nous attaquâmes ce match de manière correcte, mais constatant rapidement qu'il ne faudrait certainement pas se laisser marcher sur les pieds par les natifs de la cité moutardière. Les premières minutes furent en effet difficiles, l'impact physique des visiteurs mettant en péril le fragile équilibre défensif en cours. Malgré le fait que la moitié de l'équipe soit née après 1997 (vous vous rendez compte qu'ils ont pas connu la coupe du monde 98 ces petits cons, moi personnellement ça me rend dingue... et vieux), le coach opta donc pour une bonne vielle 2-1-2 des familles, une 2-1-2 du dimanche matin avec que des vétérans et des cadets surclassés, qui eut le don de surprendre l'adversaire, nous permettant de rester au contact à la fin du premier quart-temps:17-18.

 

Le deuxième quart vit la mouche changer d'âne, comme disait le regretté Thierry Roland. Un coup de coude bien placé, une bousculade virile mais correcte dans la frisette (pour les néophytes, la frisette désigne tout simplement le mur dans lequel nous prenons plaisir à envoyer valdinguer nos adversaires depuis toujours. Avec la planche, c'est un des éléments les plus important pour comprendre notre taux de victoire à domicile), une agressivité défensive qui fait penser à une meute de chiens affamés devant un mignon petit chat, une réussite offensive retrouvée : voilà les ingrédients d'un quart-temps réussi (N'hésitez à prononcer la dernière phase avec la voix de Maité ou Jean-Pierre Coffe, c'est du meilleur effet). A noter les quinze points consécutifs dans ce quart-temps de Kévin, notre recrue sautillante et barbue !

 

Le CSLG (pour communauté des sanguinaires loueurs de garage) retrouva donc le vestiaire avec cinq points d'avance, ce qui sans constituer un matelas, peut être qualifié de tapis de sol ou de légère couverture. L'échauffement de la mi-temps donna lieu à une scène des plus plaisante. Le coach adverse nous observa attentivement, et sembla se poser mille questions lorsqu'il constata que tous les tirs lointains rentraient sans difficulté. Pas de bol pour lui, ça n'allait pas s'arrêter une fois le match repris.

 

C'est donc le mors aux dents, la bave aux lèvres, la fleur au fusil, l'espoir au cœur (j'arrête là non?) que nous attaquâmes cette deuxième mi-temps. Pour tout vous dire, je ne me souviens pas très bien des détails de cette période, mais parmi mes souvenirs figurent une ou deux belles contre-attaque réalisées de main de maître par Rémi, qui a le dos large (ben oui le dos rémi), une magnifique « tranche » balancée par votre serviteur qui a seulement voulu rendre hommage à Lucie JACQUET partie vers d'autres cieux, et une activité foisonnante du jeune Pascal Légitimus. Euh pardon, en fait il s'agit de Paul, que vous connaissez bien, mais depuis qu'il a décidé de se laisser pousser la moustache, pensant ressembler à Eddy Murphy, il se métamorphose en personnage des Inconnus. C'est bien beau de dunker, de prendre trente rebonds par match, mais franchement, ça empêche pas de se raser. Je lance un appel désespéré à toutes les bonnes volontés pour que cesse cette absurdité.

 

Bref revenons à nos moutons. Le troisième quart fut perdu de trois points mais nous virâmes tout de même en tête à l'orée du dernier quart. Et à ce moment du récit, il me semble nécessaire de prendre quelques instants pour vous permettre de vous immerger dans l'ambiance...

Fermez les yeux, imaginez notre chaudron adoré bouillir, les voix de stentor des supporters adressant compliments polis à l'arbitre et félicitations sportives à l'adversaire, la sueur des joueurs commençant à produire un fumet proche du marché aux poissons de Lorient un jour de marée haute, l'excitation générale du public devant le scénario alléchant qui semblait se dessiner ! Vous y êtes ? Alors on est parti...

 

Cette dernière période tint ses promesses.Chaque phase de jeu fût accrochée, âpre, et à ce stade il convient de féliciter, une fois n'est pas coutume, les arbitres pour leur belle partie, car au vu de l'engagement des joueurs, il est fort probable que le match se soit transformé en remake de Pulp Fiction si les deux officiels n'avaient veillé au grain.

Malgré la faible expérience et le peu de vécu collectif, le CSLG, agressif et rapide, réussit à maîtriser cette belle équipe dijonnaise, notamment grâce à une adresse extérieure des grands jours. Cinq trois-points presque consécutifs, marqués par cinq joueurs différents. Les dijonnais jouèrent crânement leur chance jusqu'au bout, mais devant une telle insolence, ils durent se résoudre à retourner caresser la chouette et se faire des tartines de moutarde sur du pain d'épice, avec une défaite à leur passif.

Quant à nous, nous entamons la saison d'une manière presque inédite par trois victoires consécutives, ce qui ne s'est plus produit depuis l'invention de l'ampoule à filament (j'admets que ce repère temporel est choisi totalement par hasard, j'aurais aussi bien pu dire « depuis la publication de l'Emile de Rousseau », « depuis la bataille de Bouvines », « depuis la construction des douches de la salle », ou tout autre date qu'aucun homme vivant ne peut avoir connu).

 

Quelques éléments à mettre en valeur pour ce match :

  • La performance de Mathieu, qui est le seul joueur vivant capable de ne pas en branler une du match et de coller un trois-points décisif comme si de rien n'était.

  • La moustache de Paul. Euh j'en ai déjà parlé non ?? Oui mais faut dire que c'est tellement un scandale !

  • L'intelligence retorse des joueurs de Dadolle, qui utilisèrent la planche tels des natifs de Saint-Loup, ayant compris que passé un certain âge, l'efficacité surpassait de loin la honte.

  • Le sang-froid de Guillaume dans les derniers instants, qui est inversement proportionnel à son enthousiasme pour nous faire faire des sur-maillots sponsorisés par son entreprise de vol organi... euh non de location de vélo.

  • Et comme toujours, la qualité de notre public, véritable onzième homme du match !

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures !

 

Fab

 

Commentaires

Pains Charcut' Vins Fromages 1 jour
Souvenirs 70ème anniversaire (4). : nouvelles photos 1 jour
Souvenirs 70ème anniversaire (4). 1 jour
Souvenirs 70ème anniversaire (4). et 3 autres 1 jour
Galerie du 19/10/2017 : nouvelles photos 1 jour
Souvenirs 70ème anniversaire (3). 1 jour
Souvenirs 70 ème anniversaire (2). : nouvelles photos 1 jour
Souvenirs 70ème anniversaire (1) 1 jour
Souvenirs 70ème anniversaire. : nouvelles photos 1 jour
AL Chagny-2Mx / U11M Poussins et 6 4 jours
Résumé du week-end 14 et 15 octobre. et Résumé du week-end 14 et 15 octobre. 5 jours
39-53
Elan Chalon-2 / U15 Minimes.M 6 jours
Elan Chalon-2 / U15 Minimes.M et 4 autres : résumés des matchs 6 jours
21-43
AS Tournus / U13 Benjamins.M 6 jours
37-19
US St REMY / U15 Minimes.F 6 jours
nov.
15:00
Salle Alain Carillon, Saint-Loup-Géanges.
Tarifs: L'assiette + 2 verres, 12.00€ L'assiette + 3 verres, 15.00€ Lire la suite