Cercle Sportif de Saint Loup Géanges : site officiel du club de basket de ST LOUP DE LA SALLE - clubeo

Match SF/VERDUN, résumé de "Maître" Fabien.

22 octobre 2018 - 10:12

Résumés matchs U11F, U11M, U17M, U18F et SF.

Bonne lecture à vous...

On commence par les Poussines (U11F) en plateau à Verdun…(photo).

Deux belles victoires ce samedi, les filles n'ont rien lâché du début à la fin. Une bonne agressivité défensive qui leurs ont permis de vite mener au score. Les filles souhaitaient ramener deux victoires pour Lalie.M qui c'est blessée la veille à l'école. Résultats matchs: 42-0 et 84-0. 

Théo.

Poussins (U11M) en plateau au CBC.

Les U11 ont perdus leurs deux premiers matchs. Malgré un bon début de match contre Saint Rémy, le manque de vivacité physique nous caractérisant a été difficile à combler.

Contre le CBC-1, le scénario inverse s'est produit: début de match très mou. Le réveil de fin de match a été trop tardif pour s'imposer. Défaite d'un point...

L'embarras du choix s'offre à nous pour évoluer : travail de motricité, technique individuelle, organisation collective, vitesse, réactivité, etc.
Le garçons semblent motivés pour cela, mais il va nous falloir un peu de temps...

Vincent.

U18F/St Vallier:

Nos joueuses se sont déplacées ce dimanche matin à 10h00 à Saint Vallier, il a fallu se lever tôt pour affronter cette équipe avec seulement 5 joueuses, car 1 joueuse blessée et 1 en déplacement en Allemagne. Les filles se sont battues du début à la fin du match, mais elles ont manqué de finition et ont donc "loupé" un nombre incalculable de paniers. Elles perdent le match 56-27 en ayant shooté, je pense, deux fois plus que l'équipe adverse.

On peut noter tout de même des efforts, ce sera un match à gagner au retour dans notre salle.

Marius.

U17M/Le Breuil.

Premier match à domicile, ce samedi, pour les cadets qui recevaient
leurs homologues du Breuil-2. Pour ce premier match à domicile, coach Théo avait rappelé ses exigences
dans le vestiaire : "on met de la rigueur, on fait circuler la balle, on court et on est solide en défense ... et on prendra du plaisir !"
Et bien, c'est exactement ce que l'on a vu sur les 40 mn ;-) Bien lancés par Mathys (... avant que son dos ne le cloue sur le banc...), les verts prennent les devants.
La défense pilotée par Matthieu muselle l'attaque du BBC, qui devra attendre le milieu du quart pour ouvrir son compteur. La balle tourne, Dams est super chaud, autant à l'adresse qu'à la passe d'ailleurs !
La défense des noir et rose n’étant pas des plus agressive, Marius en profite pour faire tourner et réviser les systèmes. Tous les joueurs marqueront au final, dans un match bien maitrisé.
Le jeu est plus facile quand on prend les rebonds, que l'on a des joueurs qui courent devant et que l'on monte la balle sans regarder le parquet !!
A méditer pour la suite ;-) Les cadets ont vérifié que le nouveau panneau fonctionne bien sur 3 chiffres, et ont fait un bon match collectivement.
Il faudra être aussi efficace et sérieux lors de la réception du CBC pour le match retour avancé au dimanche 11 Novembre à 10h.

Jérôme.

Et on finit avec le derby SF/Verdun.

CSLG/ASVB le 20-10-2018

 

Afin de reprendre au mieux cette saison de résumé et pour coller au mieux à l'actualité macabre, je vous propose en introduction une petite variante d'une célèbre chanson de Charles Aznavour :
« Viens voir Saint-Loup/Verdun
Voir les gros bourrins
Des passes dans les gradins,
des air-ball tout plein »

Pour les incultes musicaux ou les fans de Christophe Maé (c'est pareil non?), vous ne pouvez comprendre cette plaisanterie inaugurale que si vous chantez sur l'air des « comédiens ». Si toutefois certains d'entre vous ont eu l'idée de mettre les paroles sur l'air de la bohème ou même de Allumez le feu, je vous conseille vivement de procéder à une révision au plus vite.

Bref, vous voyez que ces quelques mois de trêve n'ont pas altéré mon sens de la digression inutile. Venons en au fait !

Dans l'histoire du sport, il y a des derbys marquants : OM/PSG, Lyon/Saint-Etienne, USA/Canada en Hockey, Australie/Nouvelle Zélande en Rugby et j'en passe, mais aucun n'a la saveur, légèrement fruitée au goût de marrons (dans la tronche) du célèbre SAINT-LOUP/VERDUN.

Présentation des forces en présence. Vous vous souvenez du seigneur des anneaux ou pas ? Hé bien imaginez une bande de petits hobbits (les pieds poilus en moins, je suis pas vache) arrivés chez les trolls des montagnes (la beauté en plus, je suis pas vache). Là où la comparaison s'arrête, c'est que ce con de Tolkien n'a pas pu, en 2000 pages, glisser le moindre match de basket, ce blaireau.

Mais vous aurez compris que Saint-Loup a opéré cette année un recrutement de haute tenue, par la taille comme par le talent, qui les place certainement parmi les favorites de ce championnat. Les premières minutes du match n'ont d'ailleurs fait que confirmer cette analyse, les Sanlupéennes infligeant d'entrée un 6-0 aux verdunoises, qui se heurtèrent à un mur durant ce premier quart-temps. On se serait cru dans « le meilleur pâtissier » tellement on a vu de cakes, de crêpes et autres mets « gourmang croquang ».
18-6 à la fin du premier quart !

L'entame du deuxième quart-temps vit une réaction d’orgueil des teigneuses verdunoises, et nous les en remercions car cela nous a prodigué un match des plus agréables. Jamais du match elles ne repassèrent néanmoins sous la barre de douze points. Saint-Loup parvient à développer un jeu collectif très intéressant, avec des drives, de jolies passes, du jeu rapide.
C'est assez logiquement qu'elles arrivèrent à la pause avec une confortable avance :34-21.

A ce moment du récit, alors que vous allez chercher une petite bière à la buvette, je voudrais me changer en Alain Bougrain-Dubourg et vous faire état de mes observations animalières. J'ai été confronté hier à un bien étrange mammifère, que je m'en vais vous décrire :

Le mickemauricosore est une créature vivant dans les grands espaces du basketistan. D'apparence placide et d'allure élancée, cet animal au pelage blond se transforme en bête féroce, prête à étriper, à décharner, à massacrer, dés qu'il aperçoit, au loin dans la savane, son pire ennemi, l'arbitrosore à poil ras. Éructant des sons inaudibles et menaçants, il saute en tout sens, dépassant les limites de son territoire, utilisant des manœuvres d'intimidation en frappant sur les cactus ou les chaises, hurlant à la mort comme une meute de loups, grognant, bavant tel un possédé. Seule la présence de sa femelle, une belle et gracile gazelle, permet de le calmer un peu. Les rangers du Yellowstone, qui sont habitués à côtoyer de dangereuses créatures comme celle-ci, conseillent de se munir de bombes à poivre ou même d'un taser en cas de rencontre fortuite. Faites donc attention à vos enfants !

Après cet intermède scientifique, reprenons le cours de ce match. Le troisième quart fut accroché, assez équilibré, ne voyant l’écart bouger que d'un seul point. Nous avons pu voir quelques belles phases de jeu, notamment en contre attaque de la part de Saint-Loup, quelques beaux rebonds offensifs verdunois. 48-34 à l'orée de la dernière période.

Nous avons aussi constaté que le conflit social chez Air-France avait effectivement pris fin, ayant dénombré la bagatelle de 14 air-ball durant le match. Je me suis même demandé à un moment si les joueuses n'avait pas placé une autre cible à atteindre tellement le spectacle fut réjouissant. Petite palme à la numéro 20 de Verdun, qui a par ailleurs fait un beau match, mais qui a réussi à elle seule 6 Air-Ball, ce qui en fait, convenez-en, l'hôtesse de l'année !

Généralement, arrivé à ce stade des résumés, je commence à ne plus avoir aucune idée, je mélange les actions, les années même. J'ai cru voir Nelly et Laurence à un moment, des joueuses qui fréquentaient le parquer de Saint-Loup il y a plusieurs décennies. Une fois précédente, j'ai même cru voir Larissa dans mon délire, alors même qu'aucun être vivant ne l'a jamais vu joué. (T'avais qu'à être là hier:-) )

Le dernier quart-temps vit l'écart se creuser. Alors que la première mi-temps avait déjà vu deux sorties sur blessure du côté de Saint-Loup, nous avons craint pour Estelle et Julie, qui se télescopèrent à la défaveur d'un tir en déséquilibre. Dans les notes que j'ai pris, j'ai marqué à cette occasion, et c'est véridique : « 3min : gros choc de blondes ». Outre cette grossière vision des choses, je vous souhaite un prompt rétablissement.

Le match se termina sur un buzzer-beater d’Anaïs : 62-41. Saint-Loup vire en tête du championnat après ce quatrième succès de rang ! Souhaitons leur une égale réussite tout au long de la saison.

Flash info de dernière minute : Depuis hier, le club a été contacté par plusieurs laboratoires de physique nucléaire, qui veulent venir faire des recherches à Saint-Loup, ayant observé depuis l'espace un phénomène fascinant. En effet, les passes laser d'Isa ont été mesurées à 6700 km/H, permettant de beaux espoirs scientifiques.

A vous Cognacq Jay, à vous les studios !

Fab

 

 

 

Commentaires

Aucun événement